Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Le fait d’investir dans l’immobilier est l’une des manières les plus sûres d’augmenter les revenus et de bâtir un héritage durable. À l’inverse de l’investissement boursier, l’investissement immobilier est moins affecté par des circonstances économiques incertaines. L’investissement immobilier est l’un des investissements les plus attractifs pour construire un patrimoine durable même si nos revenus sont assez moyens.

Valeur élevée des actifs corporels

« Contrairement aux actions et, dans une certaine mesure, aux obligations, un investissement immobilier est soutenu par un niveau élevé de brique et de mortier. » Cela permet de réduire le conflit principal-agent ou la mesure dans laquelle l’intérêt de l’investisseur dépend de l’intégrité et de la compétence des gestionnaires et des débiteurs.

« Même les fiducies de placement immobilier, qui sont des titres immobiliers cotés, sont souvent régies par un règlement exigeant qu’un pourcentage minimum des bénéfices soit versé sous forme de dividendes. »

Un revenu attractif et stable

Une caractéristique clé du fait d’investir dans l’immobilier est la proportion importante du rendement total provenant des revenus de location à long terme. Sur une période de 30 ans, de 1977 à 2007, près de 80 % du rendement immobilier total aux États-Unis provenait des flux de revenus. Cela aide à réduire la volatilité, car les investissements qui dépendent davantage du rendement du revenu ont tendance à être moins volatils que ceux qui dépendent davantage du rendement de la valeur du capital.

« L’immobilier est également attrayant par rapport aux sources de revenus plus traditionnelles. » La classe d’actifs se négocie généralement pas avec une prime de rendement par rapport aux bons du Trésor américain et, surtout retient l’attention dans un environnement où les taux du Trésor sont bas.

Diversification du portefeuille et la couverture de l’inflation

« Un autre atout d’investir dans l’immobilier est le potentiel de diversité qu’il génère.» L’immobilier présente une corrélation faible et, négative dans certains cas, avec les autres grandes classes d’actifs. « Le sens, c’est que cela permet d’ajouter  de biens immobiliers à son portefeuille d’actifs diversifiés, peut réduire la volatilité du portefeuille et fournir un rendement par unité de risque plus élevé. »

La capacité de couverture de l’inflation de l’immobilier résulte d’une corrélation positive entre le développement du PIB et la requête d’acquérir de biens immobiliers. L’accroissement de l’économie fait que la demande immobilière favorise l’augmentation des loyers. Cela met en évidence la hausse des valeurs en capital. « Une partie de la pression inflationniste doit être transférée aux locataires, et une partie de la pression inflationniste doit être incorporée sous forme d’appréciation du capital afin de maintenir le pouvoir d’achat du capital immobilier. »

Les ETF : fonctionnement, avantages et risques
ETF : avantage et inconvénient