Tendances des marches agricoles français et internationaux

marches agricoles français

Si l’on se réfère à la campagne 2019-2020, 61 millions de tonnes de céréales ont été collectées par les collecteurs du secteur coopératif ou du négoce agricole. On tient toutefois à noter que ces collecteurs peuvent pratiquer leurs propres tarifs. Par conséquent, il convient de faire jouer la concurrence et faire tout son possible pour effectuer un négoce de céréales pour dénicher la meilleure offre.

Le marché agricole : quelle est la tendance actuelle ?

Si depuis l’année 2018, les cours des céréales se sont stabilisés. Dès 2020, ils ont grimpé à un niveau ahurissant. Cela est surtout dû à l’exportation massive de ces matières premières en Chine, mais aussi au manque de main-d’œuvre dans les plantations. Le secteur agricole séduit en effet de moins en moins les jeunes, qui préfèrent se tourner vers le domaine de la technologie, de la vente et du management.

En 2021, le prix du maïs (5,62 dollars le boisseau) et du soja (14,36 dollars le boisseau) sur le marché international a atteint les sommets. De plus, le coût d’une tonne de blé, du sucre et du riz n’a jamais été aussi cher depuis 2012. C’est ce qui justifie la hausse des différents produits de consommation dédiés au grand public : huile, sucre, etc. Cette tendance aura donc un impact non négligeable sur la facture des ménages. Pour accéder au cours actuel, n’hésitez pas à faire un tour sur la page d’un négoce de céréales.

Quels sont les cours des prochaines récoltes ?

Les céréales représentent la ressource alimentaire la plus importante pour la consommation humaine et animale à l’échelle mondiale. La stabilisation de la consommation alimentaire que l’on peut envisager dans de nombreux pays a permis de diminuer considérablement la demande. Selon les prévisions, la consommation serait réduite à 1,2 % par an jusqu’en 2030. Mais la crise sanitaire a effectivement modifié la demande solvable à court terme. Dans les pays en développement, la demande croît à une vitesse impressionnant. Ne pouvant combler les besoins de la population, les pays sont contraints d’importer jusqu’à 14 % de leur consommation en Europe et en Asie.

À la suite des conditions climatiques, la récolte du blé en France 2021 est plutôt prometteuse. Seulement, les pluies sur l’hémisphère nord ont entraîné une baisse des cours des céréales. En effet, les experts ont estimé que le cours du blé à échéance septembre 2021 risque de se déprécier jusqu’à 5 euros par tonne et par récolte. Le maïs risque également de suivre ce cours. Le colza quant à lui peut bénéficier d’une surcote. Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez vendre vos produits agricoles, il faut rester au courant des dernières tendances pour profiter des meilleurs prix. En ligne, vous pouvez surveiller les tarifs en temps réel.

Où trouver un collecteur ?

Le coût ne doit pas être seul critère pour choisir un collecteur. Les prestations proposées peuvent également vous faire gagner du temps et de l’argent. Par exemple, le collecteur se charge de l’enlèvement de vos produits chez vous. Vous économisez alors une somme non négligeable sur les frais de déplacement et la manutention. Il y a également ceux qui s’occupent de tout à votre place en contrepartie de votre engagement. Ce peut être la meilleure solution pour vous décharger de toutes les tâches fastidieuses pour trouver un acheteur. Le collecteur joue alors le rôle d’intermédiaire et veille à sécuriser les transactions. En tout cas, même si l’offre est alléchante, prenez le temps de vous renseigner sur le sérieux et le professionnalisme du collecteur en vous rendant sur les forums dédiés afin d’accéder aux appréciations des autres agriculteurs. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le service client pour vous faire votre opinion sur la capacité d’écoute et d’analyse de votre interlocuteur.

Demande de crédit travaux : faire une simulation avec Sofinco en ligne
Divorcer à l’amiable avec bien immobilier : guide pratique