C’est quoi la finance durable ?

Née sous l’impulsion des clients, la définition de la finance durable peut être considérée comme l’émergence d’une nouvelle approche d’investissement ayant un impact environnemental, combinant bien-être social et développement durable.

En quoi consiste la finance durable exactement ?

La finance durable est un nouveau concept qui consiste à exiger non seulement un rendement financier dans les accords d’investissement avec les entreprises mais aussi le respect des certains critères. Chaque investissement et fonds de placement doivent désormais répondre à l’intérêt aussi bien financier, social qu’écologique en vue d’agir de manière responsable. Cette approche permet de développer le monde de la finance et de l’investissement tout en contribuant à l’atteinte des objectifs mondiaux liés au climat et à l’économie durable. Pour la définition de la finance durable, il est important de souligner que c’est un concept basé sur fond de vision éthique de la responsabilité environnementale des sociétés financières et ce, sur le long terme afin de répondre efficacement aux défis de notre société.

Quels en sont les principaux objectifs ?

Le concept de finance durable vise à créer un réseau global en vue de mettre toutes les capitaux au service du sauvetage de la planète terre et à la gestion des risques climatiques. La définition de la finance durable permet ainsi de mettre en place un marché de capitaux verts afin de répondre à l’urgence imposée par le changement climatique. Par souci de laisser un avenir durable aux générations futures, la tendance actuelle en matière de finance et d’investissement n’échappe pas à la règle visant à adopter un comportement éthiquement responsable. De ce fait, les banques et les sociétés financières agissent désormais dans le sens de l’émergence de la finance durable combinant performances économiques et gestion des risques environnementaux.

Les critères ESG : des conditions de base

Les acteurs financiers choisissent d’investir en fonction de leurs exigences. Certains privilégient les entreprises respectant les normes et standards internationaux par exemple, ou celle qui ont un impact direct sur le social tel que l’eau, la santé ou encore la nourriture. Toutefois, ces critères ne suffisent pas pour parler de finance durable du fait que les critères sine qua none ne sont pas intégrés dans les conditions de base de l’analyse financière. De ce fait, il est important de mentionner les notions de l’environnement, du socialement responsable et de la bonne gouvernance (ESG) dans le dialogue actionnarial afin que celui-ci puisse avoir un impact sur la valeur d’une société. Ainsi, durant ce dialogue actionnarial, les acteurs financiers exigent l’engagement ESG auprès de l’entreprise souhaitant bénéficié d’un financement en vue de protéger leur placement et de garantir un rendement autre que financier et ayant une valeur-ajoutée sur le climat.

Quels sont les métiers de la finance ?
Comment fonctionne les marchés de la finance ?